Catégories

Les 45 ans du moteur V6 PRV

Les 45 ans du moteur V6 PRV

Publié le : 21 février 2019

Le  Moteur V6 PRV va avoir 45 ans cette année. Ce moteur conçu par le tandem  RENAULT et PEUGEOT, auquel s’est attelé plus tardivement VOLVO est  devenu une véritable légende grâce à sa longue carrière.

A l’origine, les études débutèrent sur deux projets : un V6 et un V8 tous deux en aluminium. Afin de réduire les couts de ces dernières, l’architecture était commune : disposition des cylindres en deux bancs formant un V à 90°.  Le V8 devait logiquement équiper des modèles haut de gamme et le V6 était prévu pour des modèles intermédiaires à puissance plus réduite et moins chers à fabriquer. La crise pétrolière du début des années 70, condamna le V8, et le projet du V6 aboutit à ce fameux moteur  PRV.

Ce V6 remplissait à merveille le cahier des charges de l’époque : Etre facile à fabriquer, et équiper des berlines de grande diffusion, de puissance raisonnable. Son architecture à 90° convenait parfaitement pour cela, avec son allumage à cycle décalé.Cette caractéristique fit d’ailleurs ricaner quelques inévitables « pisse-vinaigre » à sa sortie. Et pourtant, la longue carrière de ce moteur aux multiples évolutions, les obligera à les faire manger leur chapeau par la suite.

Fabriqué par la Française de Mécanique à Douvrin,  et sorti en version 2 664 cm³, il sera équipé d’une astucieuse alimentation multi-carburateurs (1 simple corps et un double corps) qui convenait bien à ce qui lui était demandé, pour les RENAULT 30 et PEUGEOT 604 en 1975.  Par la suite,  une évolution de puissance sera obtenue par l’adoption d’une  alimentation  à injection électronique. Puis une version à vilebrequin à manetons décalés ( 2458 cm³, 2849 cm³) permettra plus tard une version suralimentée pour toujours plus de puissance. Et tout cela, avec une fiabilité toujours prouvée.

Les évolutions seront pléthoriques  versions 3.0 L turbo, culasses à 24 soupapes) tout au long de sa carrière jusqu’en 2000.

On retrouvera ce moteur sur de nombreux modèles différents : Alpine A310, Alpine V6 GT, Alpine V6 Turbo, Alpine A610 (3 litres suralimenté).

Chez Peugeot, il y aura la 504 coupé V6, la  604 Ti en version 2,7 L et ensuite les 505 et 604 GTi en version 2849 cm³. Puis les  605 SR et SV.

Chez Renault, la R30, la  Renault 25 V6 et V6 Turbo, Laguna et  Espace V6. Une version ultime de la Safrane version bi-turbo à 263ch.

Volvo vendit de nombreuses voitures équipées de ce fameux V6 aux USA. Tout d’abord, la 264 mais aussi le coupé Bertone 262C, la 764 et enfin la 780.

Enfin il fut utilisé par d’autres marques à titre plus restreint. AMC/Eagle, (propriété de Renault à l’époque) les montèrent sur les Premier et Medaillon, (R21 et R25  américanisées)

Même Lancia montera le PRV dans son modèle Thema suite à un accord avec Peugeot.

Citroën et Talbot faisant partie du groupe PSA, les XM et la Talbot Tagora SX recevront ce moteur.  Sur cette dernière le V6 sera coiffé de deux magnifiques carburateurs triple corps verticaux.

La De-Lorean DMC-12, devenue mythique grâce au film « Retour vers le futur », en bénéficiera,  monté en porte à faux arrière comme sur les Alpine de l’époque.

Chez MVS (qui deviendra Venturi), le PRV sera monté en position centrale arrière et connaitra de nombreuses évolutions suralimentées par turbocompresseur, toujours plus généreuses en puissance.

Grâce à Venturi, le PRV participera de  nombreuses fois (12) aux 24h du Mans.

Le constructeur WM, qui utilisera exclusivement des PRV, le placera également à de  nombreuses places d’honneur et lui fera connaître son heure de gloire ultime et établissant le record de vitesse absolue dans la mythique ligne droite des Hunaudières, avec un ahurissant 407 km/h !! Il y aura même une version de PRV destinée à l’aviation !  

Alors bon anniversaire à ce moteur,  dont la longue la carrière peut largement être enviée par bon nombre de ses concurrents.

Embiellage Collector propose des coussinets de haute qualité pour vous permettre de faire revivre la légende !